LUSHIACTU RADIO en direct
Société: « praxis compassionnelle de l'amour de Dieu » (Tribune) — Lushiactu.com - Première Source d'information à Lubumbashi et dans le Grand Katanga en RDC Lushiactu
Société: « praxis compassionnelle de l’amour de Dieu » (Tribune)

Société: « praxis compassionnelle de l’amour de Dieu » (Tribune)

Aumônier au ministère BTG/RDC, AL Kalombo invite, à travers sa tribune, les hommes et femmes à la transformation de l’environnement en pratiquant la « praxis compassionnelle de l’amour de Dieu » à l’image du père de l’enfant prodigue cité dans la bible.

Nous sommes tous « le fils prodigue ». Vous vous souvenez de cette histoire ? Le gars avait quitté la maison, dépensé son héritage en un temps record, et est revenu la ‘’queue entre les jambes’’ en espérant juste un emploi de serviteur et une petite croûte de pain. Mais au lieu que son père lui dise « Je te l’avais dit, mon fils », il l’accueille à bras ouverts. Puis il lui a organisé une fête. Son père lui a donné le meilleur de ce qu’il avait, même s’il avait dilapidé sa propre part. « C’est l’amour en action, la vraie compassion! ».

Oui! Nous sommes en effet des enfants prodigues, individuellement et collectivement, et nous aimons notre Père. Nous connaissons le sacrifice de son fils. Pourtant, nous gaspillons l’héritage qui nous a été légué (le salut), même si c’est la seule chose que nous pouvons emporter avec nous au ciel. Nous ignorons la résilience qu’Il a placée dans nos cœurs et craignons l’inconnu qui nous entoure, perdant de vue qu’Il contrôle tout.

Et pire encore, nous accordons de l’importance à des choses qui n’ont aucune valeur pour le Royaume de Dieu. Nous pourrions tout aussi bien être couchés dans la crasse de la porcherie, puisque nous avons oublié le sacerdoce royal dont nous sommes issus.
De la même manière la faim a fait courir le fils prodigue vers son père, une faim similaire s’est installée dans nos cœur et dans notre nation, la RDC.

LISEZ AUSSI ===  Haut-Katanga : Le bâtiment grana désinfecté pour le bien-être des agents de la fonction publique provinciale

J’ai vu des gens courir vers Dieu dans leur peur, leur incertitude et leur désespoir. Et même si nous méritons un sévère « je vous l’avais dit », Dieu ne l’envisage même pas. Il nous prend simplement dans ses bras.
N’est-ce pas la meilleure expression de l’amour de Dieu en action? la vraie paraxis compassionnelle.

Papa AL KALOMBO
Mosalisi, Chaplain au Beyond The Gate/L’SHI/RDC

Partagez l'info!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *