Les USA sont prêts à soutenir l’agenda du Président Tshisekedi, selon l’ambassadeur Mike Hammer

L’ambassadeur des Etats-Unis en RDC,  Mike Hammer,   a affirmé, au cours d’une interview à radio Okapi, que son pays est prêt à soutenir l’agenda du Président Félix Antoine Tshisekedi de lutter contre les antivaleurs.

«On a lancé un partenariat privilégié entre les Etats-Unis et la RDC pour faire avancer la paix et la prospérité. Je pense que ça signifie que les Etats -Unis sont prêts à soutenir l’agenda du Président quand il dit que ses priorités sont de combattre la corruption, de protéger les droits de l’homme, d’encourager les investissements et d’avoir les changements pour le bien-être du peuple congolais», a indiqué Mike Hammer. Pour lui, ce partenariat doit être bénéfique aux Américains et aux Congolais.

«L’intérêt des Etats-Unis est d’aider les efforts du gouvernement du Président Tshisekedi pour faire avancer la paix et la prospérité, de promouvoir l’investissement américain au pays. Ça signifie qu’on a beaucoup de choses à faire. Mais je suis optimiste. On peut avoir de bons résultats pour le peuple congolais et le peuple américain», note Mike Hammer.

Pour établir la stabilité en RDC, principalement dans la partie Est, les Etats-Unis comptent sur les Forces armées de la RDC (FARDC) et la Mission des Nations Unies pour la stabilité en RDC (MONUSCO), ajoute l’ambassadeur des Etats-Unis en RDC.

Lors de sa première visite aux USA  au début du mois d’avril dernier, le Président de la RDC, Félix Tshisekedi, avait demandé de l’aide des Etats-Unis pour sortir la RDC de la crise qu’elle traverse depuis des décennies.

« C’est pour ça que je suis ici. Pour demander au partenaire traditionnel de la RDC que sont les Etats-Unis de nous accompagner afin que cet équilibre qui aujourd’hui est fragile se solidifie », avait-il dit lors d’une conférence organisée par le cercle de réflexion Council on Foreign Relations.

«Sans un appui sérieux et puissant, nous aurons plus de difficultés à nous en sortir», avait-il ajouté avant d’exprimer sa volonté de «déboulonner le système dictatorial qui était en place» en combattant  «la corruption, la gabegie, la mauvaise gouvernance et les arrestations arbitraires».

Pour lui, les Etats-Unis sont le partenaire idéal pour contribuer aux réformes de l’armée et de l’administration, afin de pouvoir ensuite attirer les investisseurs. Evoquant les potentialités de la RDC, il a aussi invité les acteurs économiques américains à s’intéresser à ses minerais stratégiques.

Le Président Félix Tshisekedi avait aussi été reçu par le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, qui lui avait assuré son soutien à son programme de changement.

Mike Pompeo avait salué son programme «axé sur la lutte contre la corruption, le renforcement de la gouvernance, la promotion des droits humains», «la stabilité et la sécurité».

ACP

Partage sans limite:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *