LUSHIACTU RADIO en direct
Culture-Cinéma: « comparativement aux autres pays du monde, la RDC compte le plus grand nombre d'aveugles » (document vidéo) — Lushiactu.com - Première Source d'information à Lubumbashi et dans le Grand Katanga en RDC Lushiactu
Culture-Cinéma: « comparativement aux autres pays du monde, la RDC compte le plus grand nombre d’aveugles » (document vidéo)

Culture-Cinéma: « comparativement aux autres pays du monde, la RDC compte le plus grand nombre d’aveugles » (document vidéo)

Plus de 800.000 aveugles sont comptés au Congo-Kinshasa. Ce chiffre fait de la RDC le pays qui a le plus grand nombre d’aveugles au monde. Cette information est tirée du film documentaire « une vie sans vue » réalisé par Richard Ngoy et Dieudonné Mbikavu respectivement voyant et non-voyant.

La salle de spectacle de l’Institut Français de Lubumbashi a servi de cadre à la projection de ce film « une vie sans vue » ce vendredi 8 juillet 2022. En 52 minutes, les Réalisateurs ont réussi à captiver l’attention du public en demontrant, grâce à la caméra, que la cécité n’est pas une fatalité.

« En réalisant ce film, nous faisons connaître les difficultés que les aveugles rencontrent au quotidien…Nous démontrons également qu’il y a ceux qui se débrouillent bien et qui se distinguent facilement dans la vie courante nonobstant le rejet de la société » affirme Dieudonné Mbikavu.

« Une vie sans vue », un film documentaire à la fois informatif et incitatif projeté à l’écran devant un public composé des Médecins, Psychologues, Ophtalmologues, Voyants et non-voyants grâce à l’asbl Image RDC-Pixel Studio qui veut que la société puisse changer de regard sur la cécité.

« Certains aveugles manifestent
un sentiment d’être mal aimés de Dieu et des hommes à cause du regard méprisant et stigmatisant de la société. Pour bon nombre de gens, la cécité est une malédiction. Ce qui n’est pas réel car plusieurs causes sont souvent signalées: maladies, accidents » soulignent les intervenants.

Avec un focus sur Lucien Kayumba devenu mystérieusement aveugle à l’âge de 16 ans alors qu’il avait des ambitions de devenir prêtre, ce film documentaire montre également comment, par exemple, le petit séminaire va briser tout un rêve en disant à Lucien Kayumba qu’ « on ne devient pas prêtre avec un handicap physique ».

LISEZ AUSSI ===  Médias : Sky FM, désormais en direct sur Lushiactu.com

En République Démocratique du Congo, 0,5% d’aveugles ont accès à l’emploi
sur plus de 800.000 que compte le pays. Ce film fustige l’absence d’une politique nationale pouvant suivre de près cette catégorie sociale. Si ailleurs les infrastructures routières tiennent compte des aveugles, en RDC, c’est tout le contraire. « Une vie sans vue », un film, un plaidoyer.

Junior Ndala Dibala

Partagez l'info!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.