LUSHIACTU RADIO en direct
Cour Internationale de Justice : l’Ouganda s’exécute en payant le premier versement à la RDC — Lushiactu.com - Première Source d'information à Lubumbashi et dans le Grand Katanga en RDC Lushiactu
Cour Internationale de Justice : l’Ouganda s’exécute en payant le premier versement à la RDC

Cour Internationale de Justice : l’Ouganda s’exécute en payant le premier versement à la RDC

L’Ouganda a entamé l’exécution de sa condamnation par la Cour Internationale de Justice (CIJ), en payant le premier versement de 65 millions de dollars américains à la République Démocratique du Congo. C’est ce qui ressort du conseil des ministres de ce vendredi 9 septembre. Le montant total est de 325 millions de dollars et sera payé en 5 versements annuels.

Ce paiement fait suite à la décision de la Cour Internationale de Justice, condamnant l’Ouganda a payé les réparations pour son invasion du territoire congolais entre 1998 et 2005. Réclamant 11 milliards de dollars américains, Kinshasa devra se contenter de 325 millions de dollars, 225 millions pour les pertes en vies humaines, 40 millions comme dommages aux biens et 60 millions pour les pertes en ressources naturelles.

Cet argent est gardé dans un compte du ministère de la justice et garde de sceaux, au sein d’une institution bancaire locale. Pour l’actionner, il faudra attendre la matérialisation du fonds spécial de répartition de l’indemnisation aux victimes des activités illicites de la république ougandaise.

« Ces fonds sont logés dans un compte transitoire du ministère de la Justice et Garde des Sceaux dans une banque locale, lequel compte ne pourra être actionné qu’après l’opérationnalisation effective du Fonds Spécial de Réparation de l’Indemnisation aux Victimes des activités illicites de l’Ouganda en République Démocratique du Congo ou à leurs ayants droits (FRIVAO) et le transfert de signature à ses organes attitrés pour l’engager en tant qu’établissement public ».

L’exécution de la décision de la CIJ est un motif de satisfaction pour les victimes de la barbarie ougandaise à l’Est de la RDC ou leurs représentants. En outre, la transparence est souhaitée par tous pour que les vraies victimes rentrent dans leurs droits.

LISEZ AUSSI ===  VIOLENCES BASÉES SUR LE GENRE: FÉLIX TSHISEKEDI INTERPELLE LA CONSCIENCE DES LEADERS AFRICAINS

Eddy Kazadi

Partagez l'info!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *