APK : la motion d’interpellation du ministre provincial des Finances transformée en motion de défiance

La motion d’interpellation du ministre provincial des Finances Guy Matondo a été transformée en motion de défiance, au cours de la séance plénière du lundi, en réponse aux préoccupations des députés provinciaux de Kinshasa exprimées lors de la  plénière du 02 mai 2019, initiée par le député Didier Tenge Litho, au sujet de la gestion des finances de la ville de Kinshasa, au cours des trois dernières années.

Le ministre provincial Guy Matondo n’ayant pas convaincu les députés provinciaux au cours de cette séance  présidée par Godefroid  Mpoyi, président de cet organe délibérant, donnait des éclaircissements sur des situations qui semblaient floues sur les trois questions principales relatives au surendettement, au disfonctionnement des services urbains ainsi que  l’hypothèque des recettes de la ville de Kinshasa.

Prenant la parole, l’auteur de la motion, Didier Tenge Litho, s’est dit insatisfait de la réponse du ministre qui n’a pas rencontré ses préoccupations. Pour lui, « on assiste à une gestion calamiteuse des finances publiques avec 140.000.000 USD volatilisés, laissant derrière des infrastructures routières en état de délabrement total et freinant ainsi le développement de la ville de Kinshasa sur  tous les plans ». 

Pour Didier Tenge Litho, la ville de Kinshasa a été mal gérée car on a constaté que toutes les recettes propres à la ville réalisées étaient évasives : le personnel tant politique qu’administratif de la ville a  enregistré plusieurs  mois d’arriérés de salaire qui ont atteint jusqu’à 30 mois de non paiement. Ainsi, de ce qui précède, l’initiateur de la motion d’interpellation l’a transformée en une motion de défiance à l’endroit du ministre provincial des Finances.

De son coté le président de l’APK, Godé Mpoyi Kadima, a indiqué que son bureau va amorcer le mécanisme de défiance du ministre par la mise en accusation de ce dernier, promettant que tous les gestionnaires de la ville province de Kinshasa seront poursuivis pour établir l’Etat de droit.

Le président a fait savoir que, la commission chargée d’enquête va débuter le travail dès cette semaine, annonçant que  la cérémonie de remise et reprise entre le nouveau gouverneur et son prédécesseur est prévue ce mardi à l’Hôtel de ville de Kinshasa.

@ACP

Partage sans limite:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *